NOMENCLATURE    ROSE-AMABLE-TASTU  *

La muse romantique Amable Tastu portait un vif intérêt à la botanique et aux fleurs en particulier. Tout naturellement, elle fut pressentie pour composer des stances à la gloire du naturaliste Linné,  célèbre pour sa classification des plantes. Ces stances furent lues à la séance publique du 28 décembre 1821 de la société linnéenne de Paris dont elle était membre et comme son père, Jacques Philippe Voïart,  le fut avant elle.

Les fleurs, et ce qu’elles représentent,  tinrent une large place dans la vie de la poétesse. Ainsi, durant quatre années consécutives, de 1820 à 1824, elle reçut un prix, symbolisé par une fleur  pour chaque poème qu’elle adressa à  l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse, plus ancienne société littéraire d'Europe.

Les fleurs furent souvent mises à l’honneur dans les poèmes de la muse Amable Tastu.

Ainsi,   en 1809,  alors qu’elle est  âgée de quatorze ans seulement, elle  composa le poème  « Le Réséda » en hommage à l’Impératrice Joséphine,  puis  en 1815,  parut « Le Narcisse » qui connut un vif succès.

Elle vénère  également la rose,  comme en témoigne cet extrait du poème » l’Odalisque »

Aux bords du Bendemir est un berceau de roses
Que jusqu'au dernier jour on me verra chérir ;
Le chant du rossignol, dans ses fleurs demi closes,
Charme les flots du Bendemir.

La rose, cette fleur sublime, a une histoire extrêmement riche. De tout temps, cultivée, appréciée et même vénérée, elle a subitement fait l’objet d’un engouement extraordinaire en France au XIXe siècle. De l’Impératrice Joséphine à la Malmaison, en passant par Alphonse Karr sur la Riviera, Madame Pommery en Champagne ou Monet à Giverny, nombreux ont été les passionnés de roses. Pour eux, les rosiéristes ont imaginé des milliers de variétés nouvelles. La France fut au XIXe siècle le premier producteur mais aussi le premier obtenteur de roses.

Et c’est  ainsi qu’en 1851  fut  créée  par l’obtenteur Robert, une rose  pourpre qui fut nommée  « Rose Amable Tastu".Cette rose est mentionnée dans la « Nomenclature de tous les noms de roses connus » éditée en 1906 par la Librairie horticole de Paris.

* Il est possible de consulter 2 pages intéressantes de cette nomenclature en cliquant sur la première partie du titre "nomenclature" puis après l'avoir consultée, sur la seconde partie "Rose Amable Tastu".

C’est un  bel  hommage rendu à la muse romantique Amable Tastu !